Keep Calm and Take Me to San Sebastián

Rester calme? Hahaha! Difficile quand tu sais que tu pars en voyage à San Sebastián à l’automne! Hé oui! Comme mentionné dans l’article “I haven’t been everywhere, but it’s on my list.” je pars avec mon amoureux aux pays basques espagnols. 🙂 Youppi!

9c2004556bb6696c102f3699ee4f0006

 

Après maintes recherches sur le net, j’avoue que je ne les compte plus….Je peux dire que j’ai obtenu une mine d’information. Pour ce qui est de la ville même, il y a tout ce qu’il faut savoir, en passant par notre ami Wikipédia, par des blogs, le Routard, les nombreuses pages Facebook existantes. Bref, vive internet!!

Tout d’abord, nous avons fait affaire avec Geneviève, agente de voyages très sympathique. Le père de mon amoureux va toujours la voir lorsqu’il projette d’aller faire un voyage dans le sud. Ici au Canada, voyager en avion coûte cher. Il est rare de trouver un billet d’avion en bas de 900$ (635 euros) . Et surtout pour aller en Europe. Pourquoi? Le Canada est l’un des pays où les taxes et droits sur le transport aérien sont les plus élevés. Contrairement aux aéroports américains, les aéroports canadiens ne reçoivent aucune subvention. De plus, ils doivent trouver eux-mêmes le financement nécessaire pour garder leurs installations au goût du jour. Les prix sont plus bas aux États-Unis, c’est aussi parce que l’industrie y est plus concurrentielle. Bref, Geneviève a travaillé fort pour nous trouver le prix idéal.Je voulais que notre voyage coûte moins que 2700$ total (1900 euros). J’ai cette chance d’obtenir très souvent le prix que je veux payer, et ce dans presque tout! Donc, vrai total, 2540$ (1790 euros). La petite Mary est très contente! Je dois vous dire par contre, que nous resterons 4-5 jours là-bas. Vu le nombre de jours, c’est quand même dispendieux. Je vous invite à partager vos comparaisons ou autre, dans les commentaires, peut importe où vous habitez. Ce serait très enrichissant!

Arrivés là-bas, nous atterrirons al aeropuerto de Bilbao. J’ai dû faire beaucoup de recherches pour connaître los medios de transportes, en sortant de l’aéroport pour aller à San Sebastián. Cette ville n’a pas d’aéroport international. Nous prendrons donc l’autobus. C’est un parcours direct qui prend environ 1h à 1h30. J’ai écris à l’aéroport pour avoir ces renseignements. La dame, Maite, son prénom, a été vraiment très gentille. Je lui avais écrit en espagnol, et elle m’a répondu en anglais. Lui mentionnant que je résidais au Canada, elle a opté pour la langue universelle, et c’est bien correct, car je parle les deux langues. J’avoue que je suis fière, car mes efforts ont été récompensés. Je pratique tous les jours mon espagnol et mon anglais. On sait aussi que lorsqu’on fait l’effort de parler leur langue, ils apprécient énormément, donc on peut bénéficier de leurs conseils et tout.

Plus tard, je me suis heurté à un autre problème. Trouver la estación de autobuses en San Sebastián pour reprendre l’avion le samedi. Encore là, ça a été la galère. Mais, j’ai finalement eu toutes mes réponses. J’ai envoyé un message sur la page Facebook de San Sebastián Turismo. La personne qui m’a répondu a été vraiment super! Elle m’a donné tous les renseignements dont j’avais besoin, avec les liens internet. Nous avons pu échanger en espagnol et ça été vraiment génial! Je suis fin prête pour prendre les moyens de transport en Espagne. Je ne savais pas que les stations de trains et les stations d’autobus étaient adjacentes. On apprend tous les jours!

La ville de San Sebastián, Donostia en basque, se divise en quatre quartiers: Al Centro (Centre-ville), Antiguo (Ondarreta), la Parte Vieja (la vieille ville) et Gros. Avec ça, je me suis préparé une belle carte avec tous les points intéressants à visiter. Des bars à tapas (pintxos, en basque), aux différents magasins du centre-ville, en passant par les trois plages, dont principalement la Bahía de la Concha, et tout ce que j’aurai à découvrir sur place. Ce sera pour le moins passionnant! Le climat au nord de l’Espagne n’est pas trop chaud. Je tolère mal la chaleur. Alors, je pourrai visiter tout à mon aise. J’ai très hâte! Nous sommes seulement en mars et on part en novembre, donc keep calm!


Donostia : San Sebastian : city guide


Guide du Routard Pays Basque (France, Espagne),2017/18

Publicités

9 réflexions sur “Keep Calm and Take Me to San Sebastián

  1. Marrant ça, on a dormi à San Sebastian (enfin dans un petit village à 6 km du centre ville dans la montagne) il y a une semaine 🙂 C’était pas prévu pour nous, mais nous avons fait un petit détour histoire de nous faire une piqure de rappel espagnole et refaire mon stock de sidra (cidre naturel typique au gout amer), de tapas, chorizo etc. 4/5 jours ça va être court mais essayez d’en profiter. Pour ce qui est des plages, en Novembre, ça ne va pas être farniente … 😉
    ¡ Buena vista !

    J'aime

  2. Nous avons fait le même choix pour cette année. 🙂 J’ai aussi réservé un séjour à Saint-Sébastien, mais pour le mois de juillet. Je pense publier quelques photos de la région avant le mois de novembre… 😉

    J'aime

  3. Oui, il y aura sûrement du monde, mais j’ai l’habitude et ça ne me dérange pas. De toute façon, je ne vais à la plage qu’un jour sur deux. Les autres jours, je visite la région et prends des photos. Il y a toujours moins de monde dans l’arrière-pays, plus loin de la mer… 😉

    Aimé par 1 personne

Votre Petit Mot

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s