Vermont, USA – 14 ans

Correspondance

Mon premier vrai voyage fut au Vermont, aux États-Unis. Organisé par l’école secondaire où j’allais. Nous avions un programme de correspondance là-bas. Chaque élève avait un “penpal” avec lequel il écrivait des lettres se présentant et tout le tralala. Tout ça, en anglais bien sûr. Par la suite, une fin de semaine complète au Vermont se dessinait à l’horizon pour les élèves ayant un moyenne de 80% et plus. Ce fut mon cas. J’en étais tout excité. Chacun de nos correspondants nous avait envoyé une photo, et nous de même. La mienne se nommait Sarah. Elle était jolie et très courtoise. Elle avait fait un plan de sa maison. Wow! Toute une maison!

La fin de semaine fatidique arriva. Le voyage se fit en autobus. Nous passâmes notre séjour avec notre famille d’accueil après être arrivés à destination. Tout d’abord, nous sommes allés les rencontrer à l`école. Coup de théâtre! MA correspondante, n’était pas là. Je me retrouvais seule. La cata! Je pleurais, je voulais retourner chez-moi. Je me demandais pourquoi je m’étais embarqué là-dedans. Bref, tout défilait à une telle vitesse dans ma tête, que la seule issue possible ne devait être que de retourner d’où je venais le plus vite possible. On m’attitra une autre correspondante. Ma jeunesse et ingratitude d’adolescente ne voulait rien entendre. Mon professeur d’anglais essayait de me raisonner. La chose était, que ma nouvelle attitrée, n’avait pas du tout l’air de la première! Sarah était une jolie blonde à l’air intelligent. La seconde détonnait profondément, selon mon avis d’ado à cette époque. Elle se nommait Kendra. Elle était “grosse” et “laide”. Le genre de réflexion typique de cour d’école, pour une jeune de cet âge. Tout revint dans l’ordre lorsque j’arrivai chez-elle. Je fus très bien accueillie et bien traitée. Je passai un séjour vraiment agréable. Kendra m’amena magasiner à Burlington. Sa soeur était avec nous. Je l’adorais. Elle me parlait beaucoup, donc je n’avais d’autre choix que de pratiquer la langue. Nous nous entendions bien toutes les trois. Bref, toutes mes pensées négatives s’envolèrent et je pu profiter de cette incroyable opportunité qui nous avait été offerte par l’école.

Revenue dans mon petit coin de vie, je le compris. L’apprentissage de mon anglais s’améliora considérablement. Mes notes étaient vraiment satisfaisantes. J’avais eu la chance, moi, Mary, 14 ans, d’aller aux USA! C’est à ce moment, que l’amour des langues m’avait touché droit au coeur. Mais je n’en étais pas encore consciente à 100%.

Publicités

Votre Petit Mot

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s